Chenille processionnaire : que faut-il savoir sur ces insectes ?

Les chenilles processionnaires sont des insectes qui sont à la fois dangereux pour l’écosystème que pour les êtres vivants. Ce sont surtout leurs poils qui engendrent des conséquences graves sur la santé des humains et de certains animaux. En effet, ces derniers causent non seulement des allergies, mais également des maladies oculaires et respiratoires graves. Se catégorisant en deux types bien distincts, dont les chenilles processionnaires du pin et les chenilles processionnaires du chêne, elles disposent de plusieurs points communs. À titre d’exemple, elles ont toutes les deux la même capacité d’affaiblir leur proie (feuilles, aiguilles et autres) sans pour autant les tuer. Bien évidemment, les dégâts restent tout de même importants. Justement, c’est ce dont vous pourrez découvrir sur cet article avec les panoplies de traitements possibles.

Les dégâts causés par les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont des insectes qui disposent d’un cycle de vie particulier. En effet, avant de devenir des papillons nocturnes, les chenilles passent d’abord de l’œuf à la larve. Pour plus d’informations sur la biologie des chenilles processionnaires, vous pouvez visiter ce site : https://sos-chenilles-processionnaires.com/

Cependant, durant leurs cycles de vie, c’est surtout lorsqu’elles se nourrissent qu’elles causent de véritables dégâts pour les arbres. Pour le cas des chenilles processionnaires du pin, elles s’alimentent principalement des aiguilles ce qui causera plus tard l’affaiblissement des pins de tous genres (pin parasol, pin d’Alep, etc.). Effectivement, lorsque les aiguilles manquent, l’arbre ne résiste plus aux attaques parasitaires. Le plus grave c’est qu’en constatant que les aiguilles des pins manquent qu’elles décident de consommer celle des sapins et/ou des cèdres de l’Himalaya pour élargir l’ampleur de leurs dégâts. Par contre, les chenilles processionnaires du chêne ne se nourrissent que des feuilles du chêne. Néanmoins, en raison de leur mode de consommation, ces dernières laissent parfois derrière elles des arbres complètement démunis de leurs feuilles.

Les traitements les plus efficaces pour éliminer définitivement ces insectes

Pour éviter à ce que vos arbres s’affaiblissent, vous devez le plus rapidement éliminer les chenilles processionnaires. Pour ce faire, voici quelques exemples de méthodes populaires :

  • Pulvérisation des bacilles de Thuringe : cette solution est plus particulièrement appréciée en raison de sa caractéristique bio.
  • L’échenillage : ce produit permet d’éradiquer toutes les origines (œufs, nids, cocons, etc.) des chenilles processionnaires en coupant et en brulant les branches infestées. Il est à noter que ce procédé nécessite les services d’un expert pour limiter tous risques de contact.
  • Le collier écopiège : à l’aide d’une collerette, le professionnel pourra recueillir les chenilles lorsqu’ils descendront des arbres.
  • Les pièges à phéromones : afin d’éviter que les chenilles processionnaires ne reviennent pour la saison prochaine, il faut empêcher la fécondation. Pour ce faire, les spécialistes piègent les mâles grâce à l’utilisation de la phéromone.
  • Les prédateurs naturels : pour lutter contre la propagation de la chenille processionnaire, vous pouvez également inviter leur ennemi (comme la mésange) dans leur propre environnement.